UNE AUTRE FOI - http://rolpoup2.zeblog.com/ <link rel="alternate" type="application/xml" title="RSS Commentaires" href="http://rolpoup2.zeblog.com/rsscom.php" /> <body>

UNE AUTRE FOI

<body>

À propos

« Il a mis
dans leur cœur
la pensée de l’éternité »


(Ecclésiaste 3, 11)


Catégories

Billets

-> Tous les billets /
Table des matières

Pages

<h3>Calendrier</h3> <table class="calendrier"> <caption class="calendrier-mois"><span class="calendrier-prec"><a href="http://rolpoup2.zeblog.com/2017/8">«</a></span>&nbsp;<a href="http://rolpoup2.zeblog.com/2017/9">Septembre&nbsp;2017</a></caption> <tr><th abbr="Lundi">Lun</th><th abbr="Mardi">Mar</th><th abbr="Mercredi">Mer</th><th abbr="Jeudi">Jeu</th><th abbr="Vendredi">Ven</th><th abbr="Samedi">Sam</th><th abbr="Dimanche">Dim</th></tr> <tr><td colspan="4">&nbsp;</td><td>1</td><td>2</td><td>3</td></tr> <tr><td>4</td><td>5</td><td>6</td><td>7</td><td>8</td><td>9</td><td>10</td></tr> <tr><td>11</td><td>12</td><td>13</td><td>14</td><td>15</td><td>16</td><td>17</td></tr> <tr><td>18</td><td>19</td><td>20</td><td>21</td><td>22</td><td>23</td><td>24</td></tr> <tr><td>25</td><td>26</td><td>27</td><td>28</td><td>29</td><td>30</td><td colspan="1">&nbsp;</td></tr> </table> <br> <h3>ERF Antibes/Vence :</h3> <a href="http://erfantibesvence.wordpress.com/" title="Église réformée de France à Antibes, Cagnes-sur-Mer et Vence" target="_blank"><img style="color:#000; border: 0px solid ; border-right: 1px solid ; border-bottom: 1px solid ; height: 50px; width: 200px;" src="http://www.zeblog.com/blog/uploads/r/rolpoup1/acv15.10.jpg" title="Église réformée de France à Antibes, Cagnes-sur-Mer et Vence" alt="Église réformée de France à Antibes, Cagnes-sur-Mer et Vence"></a> <br> <h3>Côté KT :</h3> <a href="http://ktrolpoup.zeblog.com/" title="Catéchisme" target="_blank"><img style="color:#000; border: 0px solid ; border-right: 1px solid ; border-bottom: 1px solid ; height: 50px; width: 200px;" src="http://www.zeblog.com/blog/uploads/k/ktrolpoup/kt56.jpg" title="Catéchisme" alt="Catéchisme"></a> <br> <h3>Prédications/méditations :</h3> <a href="http://rolpoup2.blogspot.com/" title="Prédications/méditations" target="_blank"><img style="color:#000; border: 0px solid ; border-right: 1px solid ; border-bottom: 1px solid ; height: 50px; width: 200px;" src="http://rolpoup.files.wordpress.com/2009/02/bible-gutenberg1.jpg" title="Prédications/méditations" alt="Prédications/méditations"></a> <br> <h3>Prédications :</h3> <a href="http://rolpoup2.blogspot.com/" title="Prédications / Dimanches et fêtes" target="_blank"><img style="color:#000; border: 0px solid ; border-right: 1px solid ; border-bottom: 1px solid ; height: 50px; width: 200px;" src="http://rolpoup.files.wordpress.com/2009/02/bible-gutenberg1.jpg" title="Prédications / Dimanches et fêtes" alt="Prédications / Dimanches et fêtes"></a>

Et puis...


Rechercher
dans les blogs 'rolpoup'


Fils RSS


Page copy protected against web site content infringement by Copyscape

(Ɔ) - Citer avec le lien
UNE AUTRE FOI


<script src="http://shots.snap.com/ss/052aabba95571680aaf32a0d71a38e43/snap_shots.js"></script>

Page précédente / Page suivante

<a name='e208176'></a>

Sur Jésus et l’ossuaire de Talpiot

Par rolpoup :: jeudi 07 juin 2007 à 23:15 :: Raison & déraison



 


 

 



À propos d’une des dernières

sépultures de Jésus,

l’ossuaire de Talpiot…

 

 

 

 

Un des mes collègues, pasteur d’une Église évangélique, pour charrier le réformé que je suis, me racontait — avant le scoop de cette année sur Jésus et l’affaire de Talpiot —, cette petite histoire :

« On retrouve un ossuaire de Jésus. Et apparemment, il s’agit bien de ses os. On s’inquiète en haut lieu, et jusqu’au Vatican, où l’on consulte les spécialistes du cru. Mais les voilà qui ne savent que répondre, et qui en désespoir de cause, décident de s’adresser au grand spécialiste "d’en face", théologien réformé célèbre… qui, stupéfait, réagit en ces termes : ça alors, il aurait donc bien existé ! »

Et voilà qu’on aurait retrouvé à Jérusalem, à Talpiot précisément, marqué du nom de « Jésus fils de Joseph », ledit ossuaire de cette blague !… Enfin, disons un des ossuaires, !… :

Puisque, comme le fait un commentaire sur un blog se penchant sur le sujet, on pourrait proposer une « recension non exhaustive des ossuaires découverts à Jérusalem :
1873, dans un hypogée du Mont des Oliviers, une série d’ossuaires est mise à jour portant des noms tels que Judas, Jésus, Marie, Marthe, Salomé, Eléazar (= Lazare)
1945, une grotte dans le quartier de Talpiot (le quartier où a été faite la découverte de 1980), d’autres ossuaires avec entre autres les noms de Jésus, Marie fille de Simon, Simon Barsabbas, Saphire.
Puis, encore sur le mont des Oliviers, d’autres ossuaires attestant entre autres les noms de Judas, Jésus fils d’Eléazar le Scribe, Marthe fille de Natai, Jésus Natanilu
Au début des années 1950, sur le site du Dominus Flevit, sur les pentes du Mont des Oliviers, un ossuaire (parmi d’autres) porte le nom de “Judas le prosélyte”.
En résumé : cela fait déjà quatre ossuaires au nom de Jésus + celui de Talpiot 1980 + le Saint Sépulcre = 6 tombes possibles… Eliminons “
Jésus, fils d’Eléazar le Scribe” et “Jésus Natanilu“, il nous reste encore trois ossuaires susceptibles d’être “la tombe de Jésus”… entouré de noms de personnages néo-testamentaires… ! ! ! C’est beaucoup pour un seul homme, non ? [Il me semble personnellement que “Jésus Natanilu“ est éliminé un peu vite : gageons en effet qu’on trouverait sans problème un Dan Brown ou autre Cameron pour y lire "de Nazareth"…]
Au fait, en 1947, Eléazar Sukenik avait déjà proposé, au sujet de Talpiot 1945, qu’il pourrait s’agir de la tombe de Jésus parce qu’il pensait avoir reconnu le verbe “se lamenter” écrit sur l’ossuaire de “
Jésus”. Il supposait que les disciples de Jésus pourraient s’être lamentés après sa mort… Sa proposition (qui n’était qu’une hypothèse) fut rejetée par la communauté scientifique. E. L. Sukenik, The earliest records of Christianity, in AJA 51 (1947), pp. 351-365 (voir l’enquête bibliographique sur les réactions à sa thèse dans E. Gabba, Iscrizioni greche e latine per lo studio della Bibbia, T 1958, pp.112-113).
Alors, le scoop de Cameron? Il date au bas mot de 1873. »

(Auteur : « 
lotus_tranquille » —
http://pharisienlibere.wordpress.com/2007/02/27/legendes-urbaines-talpiot/).

Bref, restons-en toutefois à l’ossuaire de Talpiot, le dernier en date… quoique cela ne veuille pas dire récent ! Celui de Talpiot proprement dit date lui-même, quant à sa découverte, de 1980. L’équipe des archéologues d’Amos Kloner qui a fait la découverte n’y avait pas vu alors de rapport avec le Jésus des évangiles, non plus que Levy Yitzhak Rahmani, dans son étude de 1994. Amos Kloner juge l’hypothèse carrément absurde !
(
http://www.mondedelabible.com/article/index.jsp?docId=2296909)

Mais en 2007, on en est là. Nous voilà donc avec un Jésus — pas en chair, certes, mais en os ! La preuve qu’il a bien existé ! Gênant pour l’hypothèse qui commençait à faire un grand retour littéraire sous la plume de Michel Onfray : le Jésus qui n’aurait jamais existé ! Exit donc cette thèse, si le dernier scoop était avéré ! Voilà qui rassurerait le théologien de la petite histoire…

En outre, le scoop prouverait que Jésus est bien mort. Exit la théorie (dite du « Jésus de Srinagar ») selon laquelle Jésus aurait prolongé ses jours après sa mort (supposée du coup), et vécu en Inde, et selon laquelle sa tombe se trouverait au Cachemire (théorie d’une secte musulmane). Exit aussi la conception musulmane la plus courante selon laquelle Jésus n’est pas mort sur la croix mais a été enlevé au ciel.
(On trouvera d’autres de ces interrogations au lien suivant :
http://cms.unpoissondansle.net/?p=692 ;
cf. aussi le blog d’Émile Carp :
http://tombeaudetalpiot.blogspot.com/.)

Mais oublions tous ces inconvénients que comporte la dernière théorie… Au-delà des inconvénients, elle présente un avantage certain, pour son auteur — avantage financier, s’entend ; ce qui explique vraisemblablement la période de sa divulgation : Pâques ! Il n’y a ainsi pas lieu de s’étonner (comme l’ont fait certains internautes) de ce que chaque scoop sur Jésus soit régulièrement, depuis quelques années, donné à Pâques…

Notons aussi au-delà des inconvénients ci-dessus, qu’un nouveau Jésus prend forme depuis quelques années : le ci-devant conjoint de « Marie-Madeleine », qui, le Da Vinci Code nous l’avait appris l’an dernier, lui aurait donné une progéniture. Les scoops s'établissant désormais les uns sur les autres, Cameron confirme : les os d’une « Marie-Madeleine » auraient bien été retrouvés dans un ossuaire du même caveau que celui de « Jésus fils de Joseph ». À moins qu’il ne s’agisse d’un ossuaire de deux femmes dont l’une serait appelée — en grec — Mariamne, l’autre Mara = Marthe…

Quoiqu’il en soit — logique imparable —, il ne peut s’agir dans cet autre ossuaire, que de la femme de Jésus, puisqu’elle n’a pas le même ADN ! Non plus d’ailleurs qu'elle n'a le même ADN que les autres ossements trouvés dans les autres ossuaires du même caveau, par exemple ceux de Matthieu (décrété « frère de Jésus ») ou de Jacques… mais dont elle ne saurait être la femme. Autant de noms, a-t-il été naturellement remarqué par ailleurs, qui étaient tout sauf rares (Jésus, Joseph, Marie, Jacques, Matthieu, Judas) ! Mais, nous assure le cinéaste, statistiques à l’appui, la fréquence devient rareté quand on met les noms fréquents ensemble. Soit…

C’est donc avec cette « Marie-Madeleine »-là que Jésus, donc aurait eu le fils nommé Judas (mort jeune, 12 ou 13 ans), trouvé dans un autre ossuaire — à moins que ladite « Marie-Madeleine » dont Jésus aurait été le conjoint ne soit un homme, comme en soutient la possibilité Arnaud Sérandour, chercheur à l’Institut d’études sémitiques du Collège du France...
(
http://www.mondedelabible.com/article/index.jsp?docId=2299118)
Auquel cas, ils n’ont évidemment pas pu procréer ensemble et donner naissance audit Judas !

Voilà cependant des ossuaires qui confirmeraient en partie l’histoire du
Da Vinci Code : gageons qu’on nous expliquera que l’on a très bien pu rapatrier les os de toute la famille auparavant expatriée dans le Languedoc (selon l’hypothèse qui a servi de base au Da Vinci Code) — ce qui pose toutefois un petit problème concernant le tombeau familial de Rennes-le-Château (dans l’Aude) qu’aurait retrouvé l’Abbé Saunière… Et continue de voguer la galère du délire lancé au cœur du mythe de l’an dernier, qui exalte la biologie sans en avoir l’air : les gènes de Jésus comme lieu de manifestation la vérité !

Jusque là, tout ça reste, avouons-le, un peu confus. Ce qui fait soupirer un de mes collègues avouant : « je crains fort que cette histoire de tombeau ne soit pas beaucoup plus sérieuse que le Da Vinci Code, mais dans le fond j'aimerais beaucoup que ce soit vrai ».
(
http://www.evangile-et-liberte.net/elements/actu/038.html)

Sans doute s’agit-il du théologien réformé à propos duquel me charriait notre collègue commun évangélique cité en introduction. Voilà un théologien désolé que tout cela soit douteux ! Et qui s’avoue, lui, séduit par l'hypothèse : il eût été ravi pour sa part d’obtenir par là… une preuve ? — que « ce qui est monté au Ciel, ce ne sont pas des os. Dieu n'en a que faire. »

Certes, certes, Dieu n’a que faire de la poussière de la mort pour ramener le Vivant d’entre les morts ! Il n’a que faire de ce qui se corrompt pour ramener à la vie celui qui est la Vie  ! Lorsque la mort est engloutie dans la vie, lorsque la vie investit tout ce que nous étions, corps et âme, chair et os ; comme Jésus se présentant ressuscité à ses disciples — « touchez, un esprit n’a ni chair ni os comme vous voyez que j’en ai » (Luc 24, 39)
— cela ne dépend pas de ce qui passe, qui est poussière au même titre que les cheveux ou les ongles que nous coupons !

Un problème toutefois : comment les disciples, transportant ses os du tombeau de Joseph d’Arimathée au caveau de Talpiot auraient-ils compris que Jésus était ressuscité ?



R.P.

 

 

 

 

<h2 style="margin-top:10px;">Trackbacks</h2> <div id="trackbacks"> Pour faire un trackback sur ce billet : http://rolpoup2.zeblog.com/trackback.php?e_id=208176</div> <h2>Commentaires</h2> <div id="commentaires"> Aucun commentaire pour le moment. </div> <h2>Ajouter un commentaire</h2> <div id="commentaires"> <form action="http://rolpoup2.zeblog.com/blog/post_comment.php" method="POST" name="info"> Nom ou pseudo :<br /> <input type="text" name="nickname" value=""><br /><br /> Email (facultatif) :<br /> <input type="text" name="mail" value=""><br /><br /> Site Web (facultatif) :<br /> <input type="text" name="site" value="http://"><br /><br /> Commentaire :<br /> <textarea rows="7" cols="35" name="contents"></textarea><br /><br /> <script type="text/javascript" src="http://www.google.com/recaptcha/api/challenge?k=6LcHe78SAAAAACvNmn8r7o_IvU9s8JslHKL-6Sc9"></script> <noscript> <iframe src="http://www.google.com/recaptcha/api/noscript?k=6LcHe78SAAAAACvNmn8r7o_IvU9s8JslHKL-6Sc9" height="300" width="500" frameborder="0"></iframe><br/> <textarea name="recaptcha_challenge_field" rows="3" cols="40"></textarea> <input type="hidden" name="recaptcha_response_field" value="manual_challenge"/> </noscript> <input type='submit' class='button' value='Envoyer'>&nbsp; <input type='hidden' name='task' value='dopost'> <input type='hidden' name='u' value='rolpoup2'> <input type='hidden' name='e_id' value='208176'> <input type='hidden' name='titre' value='Sur Jésus et l’ossuaire de Talpiot'> <input type='hidden' name='IP' value='23.20.166.68'> <input type='hidden' name='temps_secs' value='D.,?,/=3J' /> </form> </div>
Copyright © UNE AUTRE FOI - Blog créé avec ZeBlog